Le choix d’un appareil photo

camera-158471_640

Quel type d’utilisateur êtes vous ?

Vous désirez faire l’acquisition d’un appareil photo mais vous ne savez pas quoi acheter. Pour répondre à cette question il faut se poser soi même quelques questions :

  1. Disposez vous d’un ordinateur pour stocker et retoucher vos photos ?
  2. Est-ce pour uniquement faire des photos de famille, portait et groupe ?
  3. Faites vous des photos de vacances, de paysages ?
  4. Êtes vous intéressé par les insectes, papillons, oiseaux, etc… ?
  5. Souhaitez vous faire des photos à l’intérieur sans flash ?
  6. Cherchez vous a faire des portraits avec un joli flou d’arrière plan ?

Types d’appareils

Étudions tout d’abord les différents types d’appareils existants actuellement sur le marché.

Compact

CompactAppareils avec objectif fixe, facilement transportables, avec zoom numérique. Pas beaucoup de réglages manuels, visée à l’écran.

Bridge

Bridge

Appareils avec objectif fixe, moins transportable, avec zoom optique et numérique, réglages manuels possibles mais limités, visée à écran ou optique.

Reflex

Reflex

Appareils avec objectifs interchangeables, transportable avec sacoche, zoom optique suivant l’objectif, très nombreux réglages manuels, visée généralement optique.

Hybride

Hybride

Ce sont des appareils de type Bridge mais avec des objectifs interchangeables. Ils sont assez facilement transportables, visée optique ou à l’écran.

Dans la catégorie reflex on doit faire une distinction entre les APSC et les « plein format » ou 24×36. Ces derniers sont principalement réservés aux professionnels. Leurs prix sont inabordables pour la plupart des photographes lambda puisqu’ils peuvent dépasser les 2000 euros assez facilement. La différence vient du nombre de pixels des capteurs donc une meilleure définition de l’image.

Faire un choix parmi les types d’appareils

Si la réponse à la première question posée est non il vaut mieux choisir un appareil simple sans beaucoup de possibilités d’extension comme un compact ou bridge. La seule façon d’obtenir vos photos sera d’aller chez un photographe pour faire imprimer vos photos sur papier. Il existe aussi dans les grands magasins d’électro des appareils qui lisent vos cartes mémoires et impriment les photos.

Pour ceux qui veulent utiliser leur appareil pour faire des photos de famille, lors d’évènements comme anniversaire, communion ou autres ils peuvent également choisir entre un appareil compact et un bridge. Ceux-ci peuvent être utilisés en automatique, donc plus besoin de se casser la tête en réglages. Pour les tirages utilisez votre ordinateur avec une imprimante jet d’encre. Ces dernières sont littéralement données, le prix des cartouches étant la principale ressource des marques.

Pendant les vacances c’est souvent la meilleure occasion pour prendre de belles photos de paysages ou dans des lieux ou vous n’avez pas beaucoup de recul. Dans ce cas il faut avoir un objectif de type grand angle (28mm) qui a l’avantage de cadrer très large. La plupart des appareils de type compact ou bridge sont munis d’un tel objectif. C’est également le cas des smartphones avec appareil photo. Le principal désavantage de ce type d’objectif est de déformer les sujets, un rectangle pris en photo de près devient un trapèze.

Comme on voit le compact ou le bridge convient dans la plupart des cas.

Quand doit on privilégier l’achat d’un reflex ?

  • Vous aimez les portraits avec arrière plan flou. BokehDans ce cas un reflex est recommandé car vous allez pouvoir choisir manuellement de fermer au maximum le diaphragme (de 2.8 à 4) en zoomant assez bien si votre objectif vous le permet. Votre profondeur de champ sera ainsi réduite ce qui provoquera le flou d’arrière plan.
  • Vous voulez faire des photos d’intérieur sans utiliser le flash qui provoque des ombres. Vous allez pouvoir agir sur la sensibilité (ISO), sur l’ouverture et la vitesse pour obtenir des photos même à la lueur de bougies.
  • Vous voulez pouvoir prendre plusieurs photos en rafale avec une exposition différente (bracketing). Cela vous permet de les assembler par ordinateur pour créer une photo avec un effet surprenant, c’est le HDR qui vous rendra un ciel avec du relief et un paysage contrasté.

Quelle gamme de prix ?

  • Compact : de 50 à 500€
  • Bridge : de 150 à 500€
  • Hybride : de 400€ à 1200€
  • Reflex ASPC : de 500 à 1800€ suivant les objectifs

Objectifs pour les reflex

  • 55mm, objectif fixe pour les portraits, généralement fournis avec un kit.
  • Zoom : de 70 à 300mm, ou plus, pour les photos d’animaux sauvages, paysage, etc…
  • Grand angle : de 28mm à 50mm pour les photos d’intérieur en large.
  • Macro : 50 à 200mm pour les photos d’insectes. privilégier le 200 mm pour ne pas devoir s’approcher trop près.

Réservez un médicament dans une pharmacie

logo-medibib-334x128

Vous avez probablement eu le désagrément de faire le déplacement dans une pharmacie pour acheter un médicament. Vous repartez sans rien car le pharmacien doit commander celui-ci et vous devez y retourner plus tard pour l’emportez. Pour éviter cela vous pouvez toujours téléphoner à la pharmacie pour faire la réservation mais vous n’avez pas le numéro ou vous ne savez pas exactement la spécification du médicament que vous voulez.

Pour paillez à ce genre de problème un site a été créé avec plusieurs fonctionnalités intéressantes :

  1. Une recherche de produits dans une base de données avec les données exactes du produit comme la notice, si sur ordonnance ou non, son prix, son emballage, etc…
    medilib-2
  2. Mettre vos produits dans une armoire à pharmacie virtuelle.
    medibib-1
  3. Réservez vos produits dans une pharmacie choisie parmi les pharmacies affiliées à Medibib.
    medibib-3
    Vous devrez vous enregistrer sur le site et confirmer votre réservation. Vous devrez choisir la pharmacie et vous recevrez un message qui vous indiquera quand vous pouvez allez rechercher votre réservation.

Si ne voulez pas vous déplacer vous pouvez toujours commander dans une des nombreuses pharmacies en ligne et recevoir vos produits chez vous. Le délai pour la Belgique est de un jour si la commande est passée le matin et 3 à 4 jours pour la France, l’Allemagne ou les Pays-bas.

Plus d’informations :
Medibib
Pharmacie en ligne

The Glory Gospel Singers

Chanteurs de Gospel

Avec une énergie impressionnante ce groupe américain interprétera à Liège et à Verviers les titres de Gospel les plus célèbres comme « Oh Happy Days », « Amen »  et bien d’autres.

Les dates :

Pour Liège : 7 décembre à 16h. à l’église St Jacques.
et Verviers : 6 décembre à 20h. à l’église St Remacle.

Plus d’informations sur : http://solmania.be/pages/the-glory-gospel-singers-liege-verviers-2014.html

Initiation à la généalogie

family-tree-295298_640

Il arrive un moment dans sa vie où l’on désire connaître l’historique de sa famille et  transmettre ces renseignements aux générations suivantes.

Souvent les parents les plus proches sont connus mais il est parfois difficile d’énumérer les enfants de certains membres de la famille. Les dates et lieux de naissance, mariage et décès sont le plus souvent inconnus. Il en est de même pour les professions exercées.

Afin de « trouver » ces renseignements, il faut procéder à des recherches « généalogiques ».

Comment procéder ?

1° étape

  1. Rassembler les documents en votre possession : photos ; carnets de mariage ; faire-part de naissance, de mariage et de décès ; articles de presse ou tout autres documents comme par exemple un acte notarié, un acte de succession, un acte de vente d’immeuble, etc… et bien entendu vos souvenirs personnels !
  2. Consulter les personnes de votre entourage et surtout les plus âgées (famille, voisins, amis et connaissances). Un nom, un lieu, un évènement pourront vous donner une indication sur un membre de votre famille.
  3. Les cimetières sont des lieux de mémoire très intéressants où l’on peut trouver une mine d’informations : dates de naissance et de décès ; liens de parenté.
  4. Consulter les avis nécrologiques des journaux peut vous renseigner sur des membres de votre famille (certaines bibliothèques conservent les journaux).

Après ces premières investigations vous pourrez commencer à établir un arbre généalogique. Cet arbre ne sera sans doute pas complet. Il vous faudra poursuivre vos recherches.

2° étape

La généalogie moderne fait appel aux ressources de l’internet et vous facilitera grandement la vie dans vos recherches. Il existe de nombreux sites gratuits ou payants (entièrement ou partiellement).

Un site particulièrement intéressant à utiliser est « geneanet.org ». Ce site permet non seulement de construire et de sauvegarder gratuitement votre arbre mais aussi de rechercher des renseignements sur des personnes de votre arbre qui ont fait l’objet  de recherches par d’autres généalogistes. Ce site francophone est très utilisé pour la France et la Belgique.

Il existe aussi des sites néerlandais, allemand, anglais, etc…( avec parfois la difficulté supplémentaire de la langue).

3° étape

Si vous avez obtenu des renseignements sur vos ancêtres, il vous faudra chercher la confirmation de ces renseignements au moyen d’actes authentiques (naissance, baptême, mariage, décès).

  1. Pour les actes de moins de 100 ans : il faut s’adresser à l’Administration communale pour obtenir une copie de l’acte (souvent payante). Vous pouvez obtenir une copie de l’acte uniquement pour vos ascendants (protection de la vie privée).
  2. Pour les actes de plus de 100 ans : Les Archives de l’Etat en Belgique et les Archives Départementales en France peuvent être consultées en ligne ou en se rendant dans les centres d’Archives des villes où sont stockées ces archives (un centre par province en Belgique : Liège, Namur, Bruxelles,…. ; un centre par département  en France). La consultation en ligne est gratuite en Belgique et en France (sauf pour certains départements français, comme le Calvados).

Pour les Archives de l’Etat en Belgique :   http:/search.arch.be

Pour les Archives départementales :  il suffit de taper : archives départementales avec le nom du département.

Suivre la procédure que les différents sites vous proposent et vous aurez accès aux différents actes de l’Etat Civil  et des Registres paroissiaux.

Registres Paroissiaux

Ils contiennent les actes de baptêmes, mariages et inhumations à partir de la fin du XVI° S ou début du XVII°S. L’établissement de ces registres est très variable d’une paroisse à l’autre. De plus, certains registres, parmi les plus anciens, ont disparus suite à des incendies, inondations, vols, négligences, guerres, etc…. Ces registres ont été établis jusqu’à la Révolution française (en France mais aussi en Belgique). En Belgique, dans certaines paroisses, ils sont parfois encore rédigés jusqu’au milieu du XIX°S. En France ils sont le plus souvent rédigés en français (avec une orthographe parfois différente de celle d’aujourd’hui). En Belgique le latin est de rigueur dans les paroisses wallonnes et flamandes). Les Registres ont parfois soufferts et ne sont pas toujours très lisibles. Il manque des pages ; les bords peuvent être rongés par l’humidité ou les souris ! L’écriture est parfois hésitante ; l’encre délavée ; l’orthographe fantaisiste ; le nom de famille d’une même personne peut varier d’un acte à l’autre ce qui vous posera des problèmes ; un même nom de famille et un même prénom indique parfois le père, le fils, l’oncle ou le cousin !

Registres de l’Etat Civil

Ils contiennent les actes de naissance, mariage et décès.
lls sont établis à partir du début des années 1800 par commune (en France et en Belgique). Ils sont plus complets que les Registres Paroissiaux et vous donneront souvent beaucoup de détails (notamment les actes de mariage). Le français est utilisé en France et en Belgique francophone. Le néerlandais est d’usage dans les communes du nord du pays mais aussi le français pendant la « période française » (qui s’achève en 1815).

Utilisation des Registres Paroissiaux et d’Etat Civil

Exemple de recherche : vous connaissez le nom et le prénom  de votre grand-père paternel, le lieu et la date de son mariage. Il suffit de compulser le Registre d’Etat civil de la commune pour l’année concernée pour découvrir l’acte de mariage de vos grands-parents paternels.

En lisant cet acte vous découvrirez les dates et lieux de naissances de vos grands parents ; leurs professions ; les noms et prénoms de leurs parents, peut- être leurs professions et lieux de résidence.  Les témoins qui ont  signé l’acte (ce sont peut-être des frères, sœurs, oncles, tantes….).
Prenez soin de noter les références des Registres, la période concernée, le numéro de la page de l’acte. Cela vous permettra de retrouver facilement l’acte pour en faire une lecture ultérieure.

Certaines recherches sont beaucoup plus ardues. Par exemple si vous ne connaissez pas la commune où la Paroisse ou l’acte a été rédigé. Il faut alors effectuer de multiples essais (par exemple en compulsant les registres des communes/paroisses voisines) ou en « passant » par les actes d’autres membres de la famille (dans les siècles passés les familles restaient souvent dans le même village et les enfants se mariaient soit dans leur village ou dans un village proche).
Dans les villes, il existe de nombreuses paroisses ce qui complique aussi les recherches (par exemple: 39 paroisses à Liège !).

L’aide des autres généalogistes

Vous pouvez consulter le site « geneanet.org » pour parfois découvrir qu’un autre généalogiste amateur a trouvé et publié sur ce site des renseignements sur une personne qui fait l’objet de vos recherches.  Il vous faudra cependant vérifier l’exactitude des renseignements trouvés (en retrouvant les actes dans les Registres des Archives).

Les contacts

Au fur et à mesure de l’établissement de votre arbre vous aurez certainement l’occasion d’établir des contacts avec d’autres « généalogistes », d’échanger ainsi vos renseignements et de peut-être communiquer avec de lointains « cousins » ou « cousines » qui ont un ancêtre commun avec vous.

La finalisation de votre arbre

Certaines « branches » de votre arbre ne pourront jamais être complétées entièrement car la disparition de certains registres ne vous permettra pas  de remonter dans le temps. Ce sera également le cas si vous ne parvenez pas à retrouver le lieu et la date de naissance d’un ancêtre. Vous pouvez vous limiter à chercher vos ancêtres portant votre nom mais vous pouvez aussi chercher les conjoints, les frères et sœurs de vos ancêtres et pourquoi pas les enfants de ceux-ci et leurs descendants ! Des centaines et même des milliers de personnes peuvent faire partie de votre arbre. Vous pouvez aussi chercher les personnes portant votre nom de famille tout en ne sachant pas si ces personnes sont liées à votre arbre.
Ne vous découragez pas et continuez vos recherches.

Bonnes investigations !

Jean BEULEN

Papillons à l’Observatoire du Monde des Plantes

ObservatoireMondePlantes

Un endroit méconnu des Liégeois, l’Observatoire du Monde des Plantes, est ouvert au public dans les locaux de l’université au Sart Timan. Découvrez les plantes des régions tropicales et le monde des reptiles.
Pendant 6 semaines, du 17 octobre au 2 décembre,  vous pouvez vous balader dans la zone tropicale parmi les papillons. En ce 12 novembre il n’y a malheureusement pas beaucoup d’espèces différentes mais voici quelques spécimens que nous avons  photographié :


Plus d’infos : Observatoire du monde des plantes

Formations aux nouvelles technologies

logo-espacesenior-reseausol

Espace Seniors du réseau Solidaris organise des séances de formations aux nouvelles technologies à Liège :

  • Découvrir et utiliser tout matériel informatique équipé de Windows 8
  • Effectuer des recherches efficaces via le moteur de recherche Google
  • Gérer au quotidien un compte de messagerie en ligne (Gmail)
  • Gérer un agenda et planifier des rendez-vous grâce à Google Agenda
  • Organiser une sortie, une activité ou un voyage entièrement grâce à internet
  • Découvrir Picasa, logiciel gratuit pour stocker, organiser, retoucher et partager des photos
  • Utiliser un GSM – Smartphone
  • Découvrir les tablettes

Pour toutes informations et horaire : Espace Seniors

La baguette, faite maison

Nous vous avons parlé du pain dans un de nos précédents articles. C’était un pain rond, tout au moins nous avions essayé. Cette fois ci nous allons faire une tentative de baguette, ou pain français pour les Belges. La difficulté pour ce pain c’est d’obtenir une mie alvéolée comme les baguettes à l’ancienne. Ce n’est pas gagné.

Voici les ingrédients pour deux petites baguettes :

  • 250 gr de farine blanche
  • 150 gr d’eau tiède
  • 6 gr de levure de boulanger
  • 6 gr de sel

Baguette-1   Baguette-2 Baguette-3

Ajoutez à la farine la levure, l’eau et le sel et mélangez, soit à la main ou au robot avec un fourche de pétrissage, c’est la manière la plus facile. Dans ce dernier cas ajoutez un filet d’eau pour laver les parois  du bol.

Quand la pâte est bien mixée (environ 10′), laissez celle-ci lever à une  température de 25°C environ pendant 1 heure. Pour cela recouvrez le bol d’un sac plastique pour qu’elle ne sèche pas. La pâte doit pour bien faire doubler de volume.

 

 

 

Baguette-5Une fois la pâte prête, faites deux pâtons identiques et façonnez les de manière a avoir une forme de baguette mais en étalant la pâte puis en la repliant pour emprisonner un maximum d’air.
Baguette-6

Utilisez un moule spécial baguette que vous recouvrez d’un peu de beurre et de farine. Déposez les pâtons en les allongeant au maximum. Laissez lever de nouveau la pâte pendant une heure au moins à température d’environ 25°C en la recouvrant d’un grand sachet plastique pour la garder humide.

Baguette-7

Le four doit être préchauffé à 230°C, de préférence avec le programme « Chaleur de sole ». N’utilisez pas de chaleur tournante cela risquerait de dégonfler la pâte.

Faites des entailles au ciseau ou avec une lame de rasoir pour permettre au pain de se développer.

Avant d’enfourner, aspergez le four avec de l’eau et également le pain pour qu’il prenne une belle couleur ambrée. Laisser au four pendant 1/2 h. mais 1/4 h. avant la fin vous pouvez changer de programme pour « Chaleur tournante humide ».

 

 

Voila le résultat. Bon, pour les alvéoles, il faudra encore un peu chercher. La farine est peut être la cause de cela ou c’est la façon de préparer la pâte. Certaines personnes travaillent la pâte avec plusieurs pétrissages et levées. C’est ce que nous essayerons une autre fois. L’aspect n’est pas encore une réussite mais il est très agréable a manger.

Baguette-11 Baguette-12

Si vous avez fait des expériences avec le pain, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire. Tout le monde pourra en profiter.

 

Ambiance de novembre en noir et blanc…

Roture est un lieu de rencontre nocturne à Liège. Voici quelques photos qui en témoignent. Heureusement le temps était de la partie.


Exposition, l’art dégénéré selon Hitler

Lartdegenere.indd

Une exposition a ne pas rater. 26 œuvres marquantes de maîtres de la peinture moderne exposées à la nouvelle cité miroir de Liège jusqu’au 29 mars 2015.
Le 30 juin 1939, juste avant les évènements tragiques, une vente aux enchères a eu lieu à Lucerne dans la salle du Grand Hôtel National. Le régime nazis ne supportait pas l’art moderne qu’il qualifiait de dégénéré, ils ont confisqués ces œuvres à leurs musées nationaux pour les stocker dans un bunker avant de les mettre en vente. Une fameuse opportunité pour des amateurs d’art de posséder des œuvres de Picasso, Van Gogh, Matisse, Modigliani, Chagall et d’autres moins connus. Parmi celles ci figurait un tableau très célèbre de Picasso, la Famille Soler. La vente totale rapporta moins qu’escompté, 542000 francs Suisse, l’équivalent de 2,73 millions d’euros.

citemiroir

La cité miroir qui accueille ces 26 œuvres est située dans le bâtiment de l’ancienne piscine Liégeoise de la Sauvenière, bien connue des nombreux bambins qui durent subir l’apprentissage de la natation.

Pour toutes informations complémentaires : www.citemiroir.be